Gérer un budget mensuel quand on est une femme seule ?

Célibataire ou divorcée, lorsqu’on est une femme qui vit seule, faire face aux diverses charges ainsi qu’à la planification de ses dépenses peut s’avérer bien difficile surtout lorsqu’on a un revenu limité et des enfants. Comment définir un budget mensuel et tenir dans ce budget ?

Pourquoi définir encore un budget mensuel lorsqu’on vit seule ?

Pourquoi définir un budget mensuel ? L’idée est claire. C’est une question d’organisation de ses dépenses pour ne pas passer des fins de mois difficiles ou se retrouver avec des impayés ou des découverts. On ne vit pas en couple ! On vit seule ! Quoi donc de plus important que de définir un budget lorsqu’on sait qu’une femme qui vit seule a des besoins qu’elle doit couvrir ?

Dresser votre budget mensuel vous permettra de savoir exactement ce qui entre dans vos poches et ce qui en ressort. Cela demande donc un minimum d’organisation au début, mais vous aurez la satisfaction d’avoir une maîtrise absolue de vos dépenses et de vos revenus.

Comment définir ce budget mensuel ?

Que vous soyez salariée, travailleuse autonome ou retraitée, établissez une liste détaillée de vos revenus fixes (salaire, rentes, revenus de placements, etc.) et fixez le montant moyen ou minimal de vos revenus variables (pourboires, primes, commissions, etc.)

Dressez ensuite la liste de vos dépenses fixes ainsi que de vos dépenses courantes.

Les dépenses fixes

Les dépenses fixes regroupent l’ensemble des dépenses mensuelles à échéance dont une famille ne peut se passer. C’est ce que les français qualifient de dépenses contraintes. On y retrouve :

Les dépenses du logement

Lesdites dépenses recouvrent :

  • le loyer pour la maison
  • internet et les dépenses du téléphone,
  • l’électricité et le gaz
  • l’eau
  • les charges de copropriété, calculées généralement sur l’année, mais dont le coût peut être calculé mensuellement. Par exemple, si les charges annuelles sont de 600 euros, vous savez par avance que vous aurez 50 euros tous les mois de charges à payer.

Les dépenses liées aux assurances

Il s’agit des assurances automobiles, des assurances habitations et autres. Très souvent, les compagnies d’assurances proposent des échéances de paiement mensuelles, mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez envisager le calcul mensuel par division des annualités.

Les impôts

Il s’agit par exemple des impôts locaux (taxe d’habitation et taxe foncière pour les propriétaires), des impôts sur le revenu, des impôts sur le capital, etc.

Les emprunts

Vous devez aussi avoir une idée claire des mensualités en cas de souscription d’un crédit à la consommation ainsi que des mensualités en cas de prêt immobilier.

Autres dépenses pour une femme qui vit seule

Il peut s’agir de frais de scolarité (d’école, de collège, de lycée, ou encore d’université) pour vos enfants, des frais éventuels de garde d’enfants, sans oublier bien évidemment votre forfait smartphone.

Les dépenses courantes

Il s’agit de dépenses liées

  • à l’alimentation (montant du budget courses du mois)
  • aux transports (carburants, péages, transports en commun)

On peut y rajouter d’autres dépenses telles que celles faites chez votre coiffeuse et chez votre esthéticienne, celles de vos activités culturelles et sportives.

Après avoir identifié le prix de chacune de ces dépenses, calculez le montant à allouer à chaque catégorie de dépenses et faites votre point. Si vous avez un budget excédentaire, c’est le mieux que l’on peut souhaiter.

Des astuces pour tenir dans votre budget

Voici 4 astuces incontournables pour tenir dans ce budget savamment défini.

Faire une liste de courses

Lorsque vous vous rendez au supermarché, prenez votre liste de courses pour savoir ce dont vous avez réellement besoin. Ne vous laissez pas tenter par les promotions ou les produits « coup de cœur ». N’achetez que ce dont vous avez besoin.

Faites vos courses une fois par semaine

Une fois par semaine, c’est une périodicité idéale pour mieux conserver vos produits alimentaires frais et bien gérer votre stock.

Comparez les prix

On n’est jamais à l’abri d’une flambée de prix. Étudiez donc les prix pratiqués pour différents produits. Aussi, entre les hypermarchés, les supermarchés et les « hard discounts », les promotions sont parfois très intéressantes.

Faites le bilan mensuel

Vous pourrez constater en fin de mois, quels sont les postes de dépenses les plus importants dans le mois et ainsi ajuster votre budget prévisionnel en conséquence pour le mois à venir, en jouant sur une diminution de certaines dépenses courantes ou occasionnelles.

Leave A Comment?